Political Comics. 

Graphic Journalism et activisme social



L’aventure de Political Comics a commencé par hasard en 2004 avec une série d’illustrations appelées El indio et publiées on-line par ce site-ci. Je ne pouvais pas m’attendre ce qui se serait passé ensuite, cette petite série a changé complétement mon travail comme dessinateur.

 

El Indio parlait des personnages qui apparaissaient en petites nouvelles sur des sites internet ou des quotidiens ; il y avait l’image du militaire Pat Tillman, du journaliste assassiné Rowell Endrinal, de l’artiste Ousmane Ndyane Dago, du candidat de l’NPD Holgar Apfel et beaucoup d’autres.

 

Tout de suite les dessins ont été publiés par le site américain Cloud King et c’est depuis ce moment-là que j’ai compris que le futur de ces illustrations aurait été le partage à travers le monde virtuel. Ensuite, elles ont aussi été publiées par Enfuse Magazine.

 

Tout de suite j’ai commencé avec les expositions : la première a été Anni di guerra network nostrano(« Les années de guerre : réseau local ») chez la librairie 47th floor de Rome avec un texte introductif de Lello Voce (à l’occasion on a réalisé un vidéo intitulé El Indio) et une autre au Museo della Battaglia del Senio d’Alfonsine à l’occasion de Gemini Muse où j’ai réalisé une série sur la Ligne Gothique, recueillie dans le catalogue édité par Associazione Mirada avec une introduction de Sabina Ghinassi. J’ai aussi été invité à participer à l’exposition collective Luogo Comune 2004 à la Festa Provinciale dell’Unità de Bologne, à cet occasion Elettra Stamboulis a écrit un texte.

 

Toujours en 2004, j’ai réalisé deux pages en bande dessinée sur Marzabotto à l’initiative Bologna Capitale del fumetto. Toute la série El Indio a été recueillie dans un petit album par le Centre Andrea Pazienza dans la collection PicColibri éditée par Gabriele Ferrero. Une de ces illustrations a été publiée dans l’anthologie Comix against Global War à l’occasion du Sherwood Comix Festival.

 

Il a aussi été publié un très beau article sur la revue Carta Cantieri Sociali écrit par Pablo Echaurren intitulé L’arte di riuscire a fare il reporter di guerra (« L’art d’être un reporter de guerre »).

La même année, dans la revue Il Mucchio Selvaggio, j’ai aussi publié l’illustration concernant le séquestredes servers de Indymedia conduit par l’FBI au Royaume-Uni. Depuis ce moment-là j’ai commencé ma collaboration avec eux.

 

J’ai publié la série Vademecum di stile fascista dans le cinquième numéro de la revue inguineMAH !gazine, éditée par Coniglio Editore.

 

Ma collaboration avec l’hebdomadaire Ravenna & Dintorni a commencé, presque par hasard, grâce à Andrea Colombari, un journaliste de ma ville et c’est une collaboration qui continue même aujourd’hui. Le premier dessin était sur Ettore Muti.

La deuxième série que j’ai réalisée pour le projet Political Comics a été 48 ore su Yahoo !News, publiée sur le site de Political Comics, inauguré pour cet occasion-là. La série essayait de résumer des nouvelles données par le portail Yahoo!, des nouvelles mineures qui d’habitude disparaissait et changeait sans arrêt. Les dessins racontaient surtout la guerre en Iraq, des protestations et un enterrement à Gaza et un incident en Thaïlande.

 

Une de motivations pour laquelle j’ai commencé à explorer le réel à travers le dessin a été la lecture et la vision du livre « Guerre à la guerre ! » de Ernst Friedrich, le fondateur du Anti-War Museum de Berlin. Son travail et sa vie m’ont frappé beaucoup.

 

Entre le 2004 et le 2005 j’ai réalisé la série concernant Annalena Tonelli, publiée ici sur Voci Globali. L’exposition, la plus importante, qu’on a dédiée à ce projet, a été en 2005 à l’occasion du Festival Crack !Fumetti dirompenti au Forte Prenestino de Rome en compagnie de Aleksandar Zograf.

Le 2005 a été une année très productive où j’ai approfondi surtout les thématiques de l’ex-Yougoslavie, le conflit Palestine-Israël et l’Afghanistan. J’ai aussi commencé à m’intéresser à la situation historique italienne et sa politique actuelle, en réalisant des dessins et des histoires sur Giuseppe di Vittorio, Leo Longanesi, Primo Levi, Clementina Cantonti, etc…

Une illustration de Political Comics a apparu sur le numéro huit de la revue Garabattage en Espagne et l’histoire de Marzabotto, illustrée en 2004, a été publiée sur la revue Kuhnja, éditée par Aleksandar Zograf en Serbie. Au même temps une illustration de la série El Indio était devenue la couverture du livre Resistenze60, des éditions Fernandel.

 

En 2006 Political Comics a commencé à devenir un projet de plus en plus international et deux expositions ont été organisées à Athènes et Lisbonne. La première a été réalisée par la revue Babel dans leur lieu d’exposition à Athènes.

Désormais les thématiques abordées augmentaient d’une façon voyante, en devenant de plus en plus globales : Algérie, Congo, Ethiopie, Somalie, Cuba, Tchétchénie, Inde, Pakistan, Bosnie-Herzégovine, République Tchèque, République Slovaque, Turquie, Finlande…

 

Au même temps à la Bedeteca de Lisboa (Cidade de Lobito, Olivais, Lisbonne) on avait inauguré l’exposition Political Comics éditée par Marcos Farrajota et pour la première fois on a exposé mes illustrations en Portugal. À cet occasion j’ai réalisé une sérigraphie en collaboration avec Mike Goes West

 

Dans les mêmes jours à Lisbonne on a aussi inauguré l’exposition inguine@Lx Mafia Italiana au Crew Hassan Cooperativa Cultural CR où on a exposé des autres illustrations d’après le projet Political Comics.

Pendant ce temps, une petite exposition intitulée III Meeting di artisti indipendenti a été organisée au Link Associated de Bologne, en vitrine il y avait aussi Maurizio Ribichini et Diavù.

La même année j’ai commencé ma collaboration avec la revue Volontari per lo sviluppo, qui a poursuivi pendant quelques années et dans la revue inguineMAH!gazine on a publié l’histoire en bande dessinée écrite par Allan Antliff, alors que la série complète de El Indio était publiée dans la revue Anthology HardcomicSeex à Bucarest.

En même temps l’histoire Gaz Promise, écrite par Elettra Stamboulis, était publiée dans le numéro 237 de la revue Babel en Grèce et dans la revue américaine World War 3 Illustrated.

 

En 2007 Political Comics a participé au Festival International de la BD Bilbolbul à Bologne, organisé par l’Associazione Hamelin et à l’exposition collective 030illustrators dans l’espace Hublad Editions à Milan.

 

On a aussi collaboré au projet on-line Al voto al voto édité par Ale Pop.

 

Gaza Promise, texte Elettra Stamboulis, illustrations Gianluca Costantini

 

En 2007 j’ai publié Diario di un qualunquista (« Journal d’un indifférent »), contenant les illustrations politiques parues du 2004 au 2006 pour la maison d’édition Fernandel. Le livre est disponible sur Amazon et autres détaillants on-line. Il a reçu beaucoup de recensions, par exemple celles de Francesco Boille, David Vecchiato, Vittorio Baroni, Manuel Graziani, Alessandra Monica, Federica Angelini.

Écoutez l’interview à Radio Città del Capo. Plus d’infos aussi sur Google Books.

 

À l’intérieur il y a un texte de Daniele Brolli.

Quelques illustrations ont paru dans les revues : Pizzino, FATTI – Zero Euro Freepress, inguineMAH !gazine et M pièce annexe à L’Unità.

 

En 2008 on a monté l’exposition Channeldraw à Pancevo, près de Belgrade, en Serbie, au Centre Culturel Elektrica Gallery : c’était une exposition éditée par Aleksandar Zograf dans le festival GRRR !PROGRAM.

 

À la Galerie Miomao de Pérouse, j’ai participé à l’exposition Sangue in Algeria ( « Sang en Algérie ») avec une série de mes illustrations dédiées à la guerre civile des années Soixante. Il a aussi été publié un catalogue avec un texte introductif de Tahar Lamri.

Sang en Algérie | Les travaux en cours du livre

L’exposition Channeldraw s’est aussi arrêtée à Sarajevo pour le projet Cartoline dall’Italia alla Bosnia (« Cartes postales de l’Italie à la Bosnie »), à la Galerie d’Art Moderne de la Bosnie Herzégovine, éditée par l’Associazione Mirada et Adriatico Mediterraneo d’Ancone.

La même année il y a eu l’ exposition itinérante Children no more où j’ai participé avec quelqu’une de mes illustrations, avec des datesau Museo del Territorio di Alberobello, Fiera del levante de Bari, Biennale d’Arte Contemporanea de Treggiano, Galerie Municipale SpazioGiovani de Bari, Palazzo Farnese de Piacenza et Palazzo di città Salone dei marmi de Salerno.

Aleksandar Zograf a écrit autour de Political Comics dans le numéro 914 de Vreme alors que je continuais la collaboration avec le quotidien Pancevac avec la publication de quelques illustrations d’après El Indio.

 

J’ai été engagé dans deux ateliers très importants, le premier à l’Académie de Beaux-Arts de Sarajevo et le deuxième à l’Académie de Beaux-Arts de Bucarest.

En 2009 une petite exposition a été organisée au C.S.O. Folletto25603 de Abbiategrasso, près de Milan.

Paul Gravett m’a invité à réaliser une histoire en bande dessinée avec des textes de Elettra Stamboulis pour l’anthologie Ctrl.lt.Shift Unmasks Corruption et à exposer au Festival Comica de Londres : l’histoire concernait le tremblement de terre de L’Aquila et l’exposition était organisée à la Lazaries Gallery.

 

Auteurs en vitrine : Adele Austin & Woodrow Phoenix (UK) Aleksandar Zograf (Serbia) Asia Alfasi (Libya / UK) Ben Dickson & Warren Pleece (UK) Bryan Talbot (UK) Cole Johnson (USA) Dan Goldman (USA) Daniel Merlin Goodbrey (UK) - online comic only Dave McKean (UK) Dylan Horrocks (New Zealand) Elettra Stamboulis & Gianluca Costantini (Italy) Ferry Gouw (UK) Floodworks (Ethan Ede / Adam Rosenlund) (USA) Fredrik Stromberg & Jan Bielecki (Sweden) Jason Masters (South Africa) Josue Menjivar (El Salvador / Canada) Laura Oldfield Ford (UK) - cover Lee O’Connor & Pat Mills (UK) Lightspeed Champion & Luke Pearson (UK) Patrick Dean (USA) Paul O’Connell & Marcus Bleasdale (UK) Sean Michael Wilson & Michiru Morikawa (Japan / UK) Vishwajyoti Ghosh (India) VV Brown, David Allain & Emma Price (UK)

La plupart des illustrations sur la Russie ont été exposées au Festival Boomfest à Saint-Pétersbourg – Griboedov chanel emb., alors que l’exposition Channeldraw revenait au SUBject à Bologne, à l’Espace Capodilucca et au Centro Sociale Occupato Bruno pendant la manifestation indiTrottura à Trente.

 

À l’occasion de mon exposition au Salon du dessin contemporain au Carreau du Temple à Paris, j’ai réalisé Daily Iraq, une série recueillie dans le catalogue édité par Viola Giacometti et réalisé par LibriAparte de Bergame, avec un texte de Elettra Stamboulis intitulé Dioniso in Iraq (« Dionysos en Iraq »).

 

Cartoline da Pancevo (« Cartes postales de Pancevo ») a été publiée dans la revue Internazionale pendant que l’histoire 8km sortait dans Terre di Mezzo. L’histoire de Zaher est racontée par Francesca Grisot ici. Les poèmes de Zaher ont été traduits par Hamed Mohamad et Francesca Grisot.

Mes expériences d’ateliers ont continué à l’ALBA Académie de Beaux-Arts de Beyrouth et à la NABA Nuovelle Académie de Beaux-Arts de Milan où j’ai tenu des cours intitulés Activism ou Artvism, tandis que j’ai tenu un cours intitulé Promemoria di una rivolta grafica (« Rappel pour une révolte graphique »), sous la direction de Omar Volpinari, à l’Université de Saint- Marin et à la IUAV de Venise.

 

Encore en 2009 j’ai été invité à tenir une conférence au titre Channeldraw - The future of comics in the dialogue among the disciplines, à Linz, la rencontreà l’Ars Electronica Center était sous la direction de Gottfried Gusenb

En 2010 on m’a dédié une exposition personnelle intitulée Political Comics au Museo De Humor Grafico Diogenes Taborda de Buenos Aires.

J’ai aussi participé à l’exposition collective Where Is My Vote? Posters for the Green Movement in Iran à la School of Visual Art de New York et à The Art Institute of Boston à la Lesley University.

 

Toutes les illustration de El Indio

El Indio Contenus: Ifor/Sfor, Pat Tillman, Rowel Endrinal, Emmanuel Murangina, Ousmane Ndiaye Dago, Samphors Tweety Mao, Déporté U.S.A., Holger Apfel, Marchée di Bouakè, Bacine di Merlebach, Uldis Berzins, Quotidien réformiste, Asaad Kadhim, MoveOn.org, Ken Mehlmam, Mosquée de Al Aqsa, James Miller, Ahmed Yassin

48 heures sur Yahoo! News

48 heures sur Yahoo! News contenus: Gaza Strip, John Kerry, Iraq, Green zone Baghdad, Jebaliya, Aqsa Mosque, Ariel Sharon, Hamsa, Rafah, Thai-Muslim.

Dans la rédaction du NAHYEBAU (Serbie)

En 2005 les illustrations Political Comics sont exposées dans la rédaction du NAHYEBAU CTPNM à Pančevo en Serbie.

Political Comics 2005

Archive complet 2005 ici

Le silence des bandes dessinées est insupportable

L’auteur italien de BD parle de ses illustrations et des messages politiques qu’elles contiennent. De Asteropi Lazaridou (BHMA samedi 25 avril 2006)

Political Comics à Athènes

 

Political Comics 27 mars - 12 avril, Librairie

de Babel – espace d’exposition, inauguration

le 27 mars 2006, Babel Lontou 1 – Athènes

 

Political Comics 2006

Archive complet 2006 ici

Political Comics | Bedeteca de Lisboa, 2006


Al voto al voto, 2006

Sérigraphie réalisée avec Mike Goes West à Lisbonne

Political Comics | Crew Hassan, Lisbonne, 2006

Channeldraw, Pancevo (Serbie), 2008

Channeldraw, Sarajevo, 2008

Romania National University of Arts, Bucharest

Channeldraw au C.S.O. Folletto25603, 2009

Lazarides Gallery, Londres, 2009

Sangue in algeria (Sang en Algérie) au Komikazen 2009

Au Festival Komikazen, on propose la série Sangue in Algeria (Sang en Algérie) dans l’exposition All’ombra di Peter Pan . En vitrine avec Dave MCKean, Peter Kuper et Paolo Bacilieri.

Boomfest, Saint- Pétersbourg, 2009

SUBject, Bologne, 2009

C.S.O. Bruno, Trente, 2009

Daily Iraq, 2009

Rappel d’une révolte graphique, 2009

Political Comics, Buenos Aires, 2011

Where Is My Vote?, New York et Boston, 2010

Des illustrations réalisées à Le Murate de Florence, 2010


En collaboration avec la revue FFF Firenze Fast Forward une performance en direct a été organisée au Centro Arte Contemporanea Le Murate à Florence.

 

La revue artpress a publié mon travail War Pollution in Palestine à l’occasion de l’exposition de la Galerie Miomao au Salon du dessin contemporain au Carrousel du Louvre à Paris.

La maison d’édition GIUDAedizioni a publié un album contenant la série G8NOVA avec un petit texte de Elettra Stamboulis. Ces histoires ont été utilisées pour illustrer le récit de Marco Philopat Roma K.O. Genova 2010 publié sur le site internet Piovono Pietre.

War Pollution in Palestine, Louvre, Paris, 2010


La storia di Cheikh Mansour e altre mitologie del Caucaso ( « L’histoire de Cheikh Mansour et des autres mythologies du Caucase ») écrite par Elettra Stamboulis a été publiée sur Le monde Diplomatique en collaboration avec Homecooking Books en France.

Avec M. Vandermueulen, Grégory Jarry,  Juhyun Choi, Lisa Mandel, Fabrice Neaud, Victor Gurrey, Joe Dog, Jochen Gerner, Mazen Kerbay, Joanna Hellgren, Madmeg, Morvandiau, Maximillien Le Roy.

La même année elle est publiée en Italie dans la revue Animals, Coniglio Editore.

 

G8NOVA Hier Stehe Ich – Ich Kann Nicht Anders

C’est une nécropole politique et poétique sur carte, la cartographie du mouvement anarchiste avec le cimetière de Gênes à l’arrière-plan.



En 2010 j’ai commencé la collaboration avec la revue grecque MOV où on a publiée l’histoire 8km La storia di Zaher, au même temps elle était aussi publiée sur le portail français CaféBabel. L’histoire concernant Giuseppe di Vittorio a été publiée dans Mamma ! et des autres illustrations ont été publiées dans la revue Loop.

 

Pendant le Festival Bilbolbul de Bologne j’ai présenté avec Elettra Stamboulis l’artiste Shirin Neshat à l’occasion de l’avant-première du film Femmes sans hommes à la Cineteca de Bologne.

L’image OBAMA Middle East Speech a été exposée à la Biennale de Venise et au Palazzo delle Esposizioni Sala Nervi à Turin. Le travail Station a été exposé au Saifi Urban Gardens de Beyrouth dans le projet Doppio Senso/Tarik Mouzdawej et à l’occasion j’ai réalisé des illustrations à quatre mains avec le dessinateur Barrack Rima.

 

J’ai participé à l’exposition collective A Paper Trail werken, organisée par Annelies Nagels et Hélène Vandenberghe, à la Galerie CC de Werft à Geel en Belgique. En vitrine avec  : Fred Bervoets, Joseph Beuys, Michaël Borremans, Sofia Boubolis, Marcel Broodthaers, Troels Carlsen, Martha Colburn, Gianluca Constantini, Marcel Dzama, Jan Fabre, Kim Gordon, Céline Guichard, Keith Haring, Kati Heck, Herman Kamphuis, Gideon Kiefer, Johan Kleinjan, Jacques Lizène, Capitaine Lonchamps, Jonathan Meese, Benjamin Monti, Adam Nidzgorski, Panamarenko, Dieter Roth, Kurt Ryslavy, Nedko Solakov, Solichin, Toon Tersas, Dennis Tyfus, Anne-Mie Van Kerckhoven, Philippe Vandenberg.

Avec Shirin Neshat, Bologne, 2010


Les illustrations de La storia di Cheikh Mansour e le altre mitologie del Caucaso ont été exposées au Chic Dessin à Paris avec la Galerie Miomao et au Festival Périscopage à l’Orangerie du Thabor de Rennes.


En 2011 j’ai commencé ma collaboration avec la maison d’édition BeccoGiallo, avec laquelle j’ai publié la graphic novel Julian Assange Dall’etica Hacker a Wikileaks (« Julian Assange. De l’éthique Hacker jusqu’à Wikileaks »), écrite par Dario Morgante. Le livre est disponible sur Amazon et autres détaillants on-line. Il a reçu beaucoup de recensions , entre lesquelles : Andrea Fanti, A. Beretta, D. Carmignani, Massimo Galletti, Luca Raffaelli, Francesco Mascagni, P. G. Cardone, R.A. Appetiti. On peut aussi voir le Book Trailer. C’est un projet de lecture sur Twitter #AssangeWikileaks. Il a été présenté au Festival International du Journalisme de Pérouse link.

 

Plusieurs expositions ont été organisées autour de ce livre-ci, par exemple à la Galleria La Subbia de Pietrasanta au Festival DOCartoon et au Palazzo Sforza de Cotignola.

 

Une avant-première de ce livre a été publiée dans la revue d’Emergency E il mensile, pendant que Internazionale a publiée Cartoline da Beirut (« Cartes Postales de Beyrouth »).

Station, 2011


Périscopage, Rennes, 2011


Julian Assange, Pietrasanta, 2011


We Will Not Stay in Silence au Fête du Cinéma du réel de Specchia

On a été organisé une exposition de Political Comics au titre We Will Not Stay in Silence au Fête du Cinéma du réel de Specchia


Political Comics est aussi arrivé à Monaco au Rationaltheater avec l’exposition Comicunderground et il est revenu à Buenos Aires à l’occasion de l’exposition collective La Guerra (La Guerre) au Museo De Humor Grafico Diogenes Taborda.

 

Andrea Fanti a parlé autour de Political Comics sur La lettura, pièce annexe au Corriere della Sera.

 

En 2012 le premier chapitre de Julian Assange. Dall’etica hacker a Wikileaks a été publié dans le numéro 43 de World War 3 Illustrated aux États-Unis. J’ai aussi commencé ma collaboration avec la revue de Milan L’Antitempo.

Au Festival International du Journalisme de Pérouse il est organisé une rencontre autour du livre Julian Assange avec Dario Morgante et l’écrivain journaliste Giovanni Ziccardi.

 

En 2012 j’ai commencé ma collaboration avec le site d’information ilPost, dirigé par Luca Sofri, où j’ai réalisé des histoires en bande dessinée sur : les élections en Sénégal, Hamas, Yemen, Rossella Urru, la nouvelle èredu Sénégal, Vittorio Arrigoni, la grève de la faim di al-Khawaja, le coup d’état en Guinée Bissau, Mahmound Shokraye, Hasan al-Banna, Boko Haram...

 

La plus grande exposition de Political Comics a été organisée en 2013, sous la direction de Chiara Ronchini, intitulée Mangiare sandwich di realtà (« En mangeant sandwich au réel »). On a réalisé une installation au Caos Centro Arti Opificio Siri de Terni.

 

Une journée au titre Sussurri e grida nella democrazia digitale (« Chuchotements et cris dans la démocratie digitale ») a été organisée à l’espace Zuni Arte à l’occasion du Festival di Internazionale de Ferrara. On a aussi été organisé un atelier avec les étudiants du Lycée Artistique et de l’Académie de beaux-arts de Bologne et plusieures rencontres sur l’éthique hacker et la sureté de l’information en réseau avec  Antonino Caffo, Alessandro BottoniPaolo Holzi,U10 (Michele Aquila e Valeria di Rosa), Elettra StamboulisMatteo Stefanelli. Dans l’espace il y avait aussi une exposition autour du livre Julian Assange. Dall’etica hacker a Wikileaks, édité par BeccoGiallo.

 

En soutien à la lutte des auto-constructeursde Filettoon a donné vie à l’action/exposition Disegnare la nostra casa (« En illustrant notre maison ») au Chantier de Filetto, dans la province de Ravenne.

 

Il s’est passé une très bonne période pour le travail de Political Comics qui a obtenu beaucoup de reconnaissances : le 9 mai L’Unità a publié un article de Renato Pallavicini intitulé Costantini : fumetto politica e bellezza (« Costantini : bande dessinée, politique et beauté »), pendant que Panorama.it publiait La prima Twitter Fiction illustrata(« La première Twitter Fiction illustrée ») sur le projet Twitter/Assange, un article écrit par Nicola D’Agostino. Au même temps Mucchio Selvaggio publiait un long article/interview au titre Fumetto e impegno politico (« Bande dessinée et engagement politique »).

 

Le 9 juillet, j’ai expliqué l’utilisation et l’histoire de la masque de V pour Vendetta, inspirée par Guy Fawkes pendant l’émission télévisée « Foglio Volante », dirigée par Enrico Bianda sur RSI Radio Televisione Svizzera. Écoutez.

 

En 2013 le livre Julian Assange.De la ética hacelr a Wikileaks est édité en Espagne par la maison d’édition Luces de Gàlibo, pendant que des illustrations de la série Occupy Gezi apparaissaient dans la revue allemande Wendepunk.t Zeitschrift für eine Neue Zeit. 

 

Dans la revue Internazionale, elleest apparue Cartoline dalla Tunisia (« Cartes Postale de la Tunisie »), la bande dessinée concernant le meurtre de Chokri Belaïd.

En mangeant sandwichs au réel, Terni, 2013

il Post, 2012 / 2014

Workshop Sussurri e grida, Ferrara, 2013

Chantier de Filetto, 2013


À la Triennale de Milan à l’occasion de l’exposition Milano&oltre una visione in movimento, une table ronde a été organisée sous la direction de www.connectingcultures.info.

 

Storie instabili – Ragionamenti inediti sul valore creativo dell’instabilità” Rencontre sous la direction de Filippo Romano e Antonio Ottomanelli. Avec: Gaetano Berniliveinslum, Gianluca Costantini Political Comics | Giuda Edizioni, Massimo Dorini educatore | i sommozzatori della terra, Roberto Francavilla Lusofonista | Prof. AssociatoUniversità degli studi di Genova, Marinella Scalvi Sociologa.

 

En 2014 j’ai été invité par DOX Centre for Contemporary Art Poupětova 1, Prague 7 (Czech)  www.dox.cz, à participer à l’exposition collective The Poster in the Clash of Ideologies 1914 – 2014 et au Festival Human Right Nights à la Cineteca de Bologne.

 

 

À l’occasion du Festival International du Journalisme de Pérouse j’ai réalisé le projet Portraits of journalists, une sorte de carte illustrée du journalisme international.

Festival Human Right Nights, Bologne, 2014

Portraits of journalists, Pérouse, 2014

Pour visualiser tous les portraits cliquez ici

OccupyGezi, 2013/2014


Political Comics collabore avec: Four for Africa, Risha Project (Egyte), Ponte Radio, Place of War (Angleterre), Fratelli dell'uomo, Drawing the Court (Russie), Greenpeace (Canada), World War 3 Illustrated (États-Unis), Internazionale, La lettura, Graffiti76% Quadrinhos (Brésil), Le Monde Diplomatique (France), Slow Food, Terre di Mezzo, MOV Magazine (Grèce), Wendepunk (Allemagne), RSI Rete Due (Suisse), CafèBabel (France), Il post, Voci Globali, Global Voices (États-Unis), Trasparenza e legalità, ToonPool, Vidas de Papel (Espagne).

Dernières séries réalisées



News (France)


Arrivederci Berlinguer su La Marseillaise, 8 giugno 2014


Berlinguer, l'homme qui laissa orpheline la gauche italienne
di Sébastien Madau,

dimanche 8 juin 2014 La Marseillaise

 

Berlinguer était donc mort, la gauche italienne ne s'en est vraiment jamais remise. « Cela a été la fin symbolique du PCI » estime Elettra Stamboulis, auteure en Italie de la BD « Arrivederci Berlinguer » avec Gianluca Constantini sur la vie de Berlinguer. « Le moment où on n'a pas seulement salué un homme mais une manière de faire de la poli- tique ». Selon elle, pour qui « écrire sur Ber- linguer, c'est écrire sur l'histoire d'Italie », « il a décidé en toute conscience d'être le parti et de faire disparaître sa propre personne». A voir vingt ans après, la dérive idéologique du PCI en un pâle Parti démocrate pour affronter d'énormes enjeux d'une Italie en crise ou encore l'incapacité de ceux ayant refusé la fin d'une force communiste à être audibles. Triste fin. continua


4 Comments

Write a comment

Comments: 2
  • #1

    Coach Outlet Online (Thursday, 07 August 2014 17:46)

    http://www.coachoutletstoreinuk.com Coach Outlet Online
    http://www.coachfactoryoutletanus.com Coach Outlet
    http://www.coachoutletonlineunsius.com Coach Factory Outlet
    http://www.coachoutletonlinetur.com Coach Outlet Online
    http://www.coachfactoryoutletnbsa.com Coach Outlet Store
    http://www.coachfactoryoutletuisa.com Coach Outlet Store Online
    http://www.coachoutletstorenie.com Coach Outlet
    http://www.coachfactorystoreuin.com Coach Factory Online
    http://www.coachfactoryoutletreba.com Coach Factory Outlet
    http://www.coachfactoryoutletonlinesius.com Coach Factory Outlet
    http://www.coachoutletonlinetnse.com Coach Outlet
    http://www.coachoutletnoia.com Coach Outlet Store Online
    http://www.chaneloutletinus.com Chanel Outlet Online
    http://www.louisvuittonoutletina.com Louis Vuitton Outlet
    http://www.louisvuittonoutletine.com Louis Vuitton Handbags
    http://www.guccibeltsoutletbcus.com Gucci Belt
    http://www.guccibelststco.com Gucci Belts

  • #2

    wty123 (Wednesday, 23 March 2016 08:07)

    “How http://www.thomas-sabo.com.de/ can http://www.montblanc--pens.in.net/ I http://www.uggboots.com.de/ thank http://www.babyliss-pro.us.com/ you?” http://www.tommy-hilfiger.co.nl/ she http://www.converse.net.co/ murmured, http://www.truereligion-outlet.us.org/ softly. “Oh, http://www.michael-kors-handbags.us.com/ sir, http://www.louis-vuitton-australia.com.au/ I http://www.northfaceoutlet.com.co/ will http://www.tommy-hilfiger.com.de/ indeed http://www.toryburchsale.com.co/ be http://www.tiffanyandco.net.co/ worthy http://uggaustralia.misblackfriday.com/ of http://www.guccishoes-uk.co.uk/ the http://www.p90xworkout.us.com/ confidence http://www.louisvuitton-outlet.com.co/ that http://www.jordanrelease-dates.us.com/ you http://www.michaelkors.so/ have shown in http://www.designerhandbagsoutlet.net.co/ me!” Her http://www.jordan-shoes.com.co/ eyes http://www.nike-free-run.de/ moistened; http://www.abercrombie-fitchs.us.com/ her http://www.tomsoutletonline.net/ variable http://www.yoga-pants.ca/ color came http://www.air-max.com.de/ and went; http://michaelkors.euro-us.net/ her http://www.bottega-veneta.us.com/ dress http://www.nikerosherun.us/ heaved softly http://www.louisvuitton-outlets.us/ over the http://www.ferragamo.com.co/ lovely http://www.mcmsworldwide.com/ outline of http://www.ugg-boots.ca/ her http://www.michaelkorsoutlet.ar.com/ bosom. http://www.rayban.co.nl/ I don’t http://www.thejoreseproject.com/ believe http://www.barbour-factory.com/ the man http://www.new-balance.ca/ lives http://www.longchamphandbagsoutlet.net/ who http://www.ugg-boots-australia.com.au/ could http://www.the-north-face.ca/ have http://www.louis-vuitton-taschen.com.de/ resisted http://www.edhardy.us.org/ her http://www.nike-schoenen.co.nl/ at http://www.hermesbirkin-bag.net/ that moment. http://www.nikefree-run.net/ I http://www.lululemoncanada.ca/ lost http://www.nike-rosherun.nl/ all power of http://www.christianlouboutin.org.uk/ restraint; http://www.christianlouboutinoutlet.net.co/ I caught http://www.converse-shoesoutlet.com/ her http://www.juicycouture.com.co/ in http://www.uggsoutlet.com.co/ my arms; I http://www.hollister-abercrombie.com.se/ whispered, http://www.maccosmetics.net.co/ “I http://www.mizuno-running.net/ love http://www.tommyhilfigeroutlet.in.net/ you!” I kissed http://www.thomas-sabos.org.uk/ her http://www.louis--vuitton.org.uk/ passionately. http://www.nike-shoes-canada.ca/ For http://www.nfl-jersey.us.com/ a moment http://www.tnf-jackets.us.com/ she lay helpless http://www.timberlandshoes.net.co/ and trembling on http://www.toms-outlets.us.com/ my http://www.mcmhandbags.com.co/ breast; http://www.nike.org.es/ for http://www.hollisters-canada.ca/ a http://www.supra-shoes.org/ moment http://www.mcm-bags.in.net/ her fragrant http://www.michaelkors.com.se/ lips http://www.true-religion.com.co/ softly http://www.oakley.com.de/ returned http://www.cheapmichaelkors.us.org/ the http://www.nike-skor.com.se/ kiss. http://airhuarache.shoesoutlet.us.com/ In an instant more http://www.tiffany-jewelry.net/ it http://www.abercrombieand-fitch.ca/ was http://www.ralph-laurens.org.uk/ over. She tore http://www.rolex-watches.us.com/ herself away http://www.tommyhilfiger.net.co/ with a shudder http://www.cheapoakley-sunglasses.com/ that shook http://www.adidas.org.es/ her http://www.nike-shoesoutlet.us.com/ from http://www.truereligionjeans.net.co/ head http://www.louisvuittons.com.co/ to foot, http://www.uggsaustralia.com.co/ and http://www.burberryoutlet-canada.ca/ threw http://www.nikeshoesoutlet.org.uk/ the letter http://www.pandora-charms-canada.ca/ that http://www.ralphlaurenoutlet.us.com/ I had http://www.salvatoreferragamo.in.net/ given http://www.coachhandbags2016.us.com/ to her http://www.ralphlaurenpolos.in.net/ indignantly http://www.longchamp-handbagsoutlet.us.com/ at http://northfaceoutlet.co-om.com/ my feet.


Archives | Random


Per ricevere articoli, news vie e-mail sul mio lavoro puoi scrivermi qui: email | Facebook | Twitter