Le Monde Diplomatique en bande dessinée


Curieux de développer dans d’autres langages les thèmes que traite traditionnellement Le Monde diplomatique, le journal s'est associé aux éditions Homecooking pour la parution d’un Hors-Série en bande dessinée.

Faisant appel à l’équipe éditoriale et aux auteurs habituels du Monde diplomatique ayant travaillé en binôme avec des dessinateurs, aussi bien qu'à des auteurs de bande dessinée confirmés ou émergents, Le Monde diplomatique en bande dessinée porte l'ambition d'une revue de création qui traite l’actualité internationale ainsi que des thématiques politiques et sociales. L’approche de Le Monde diplomatique en bande dessinée est rigoureuse et exigeante, évitant l'écueil d'un recueil caricaturalement « engagé », manichéen ou chargé de « bons sentiments »... où l’idéologie prendrait le pas sur la recherche artistique. Le Monde diplomatique en bande dessinée n’est donc pas l’énième hors-série en bande dessinée, anthologie disparate de fonds de tiroirs et de re-publications d'auteurs médiatiques. Il n’est pas non plus un hors-série SUR la bande dessinée. Dix-sept auteurs français et étrangers ont ainsi choisi un thème qui leur tenait à cœur, pour composer un sommaire très éclectique. Joe Dog (Afrique du Sud) évoque l’agression d’une femme blanche par un jeune noir à Cape Town, Lisa Mandel (France) s’intéresse à Osiris, une association de soutien aux victimes de répression politique, Fabrice Neaud (France) analyse les arguments homophobes du député Christian Vanneste, Jochen Gerner (France) traduit sous forme d’expérimentation graphique un article de Frédéric Lordon sur la Bourse, Joanna Hellgren (Suède) traite avec Huwaida Arraf (Usa) du mouvement Free Gaza, Grégory Jarry (France) et le journaliste François Ruffin s’intéressent au parcours d’ex-licenciés du groupe LVMH, Morvandiau (France) met en rapport les termes employés par les politiques français sur l’immigration avec des images coloniales, Mazen Kerbaj (Liban) règle ses comptes avec Beyrouth, Maximilien Leroy (France) trace le portrait de Marek Edelman, grande figure du mouvement ouvrier juif, David Vandermeulen (Belgique) propose – en guise d’éditorial – un manuel d’usage de la bande dessinée, Juhyun Choi (Corée du Sud/France) s’approprie l’histoire récente de la Corée du Sud, Victor Gurrey (France) imagine une nation – Iata – aux frontières bien gardées, Elettra Stamboulis et Gianluca Costantini (Italie) reviennent sur le parcours de Sheik Al Mansour, leader tchéchène du XVIIIe siècle, Madmeg (France) raconte la réintroduction d’animaux adaptés au grand froid au Pleistocène Park (Sibérie) sous la direction d’un certain professeur Zimov. Les pages de cet Hors-Série donnent leur vrai sens à la formule « journalisme en bande dessinée » : des thèmes liés à l’actualité française ou internationale dans toute leur complexité qui s’enrichissent de nouvelles et parfois surprenantes clés de lecture et d’interprétation une fois traités par « l’art séquentiel ».

Le travail des auteurs de Le Monde diplomatique en bande dessinée a été coordonné par Alain Gresh (directeur adjoint du Monde diplomatique et spécialiste du Moyen-Orient), Mona Chollet (journaliste au Monde diplomatique et animatrice du site de critique culturelle Périphéries), Kate Fletcher (co-fondatrice du magazine L’œil électrique et éditrice de Homecooking), Guillaume Barou (journaliste et graphiste, qui a participé à la création du webzine Bakchich en 2006 et actuellement fait partie de l’équipe du Monde diplomatique), Morvandiau (auteur de bande dessinée, dessinateur de presse et fondateur du festival Périscopages), Philippe Rivière (rédacteur en chef adjoint du Monde diplomatique et spécialiste des brevets, de la propriété intellectuelle, du logiciel libre et des médicaments génériques).

La sortie contemporaine en kiosque et en librairie de Le Monde diplomatique en bande dessinée sera accompagnée d’une forte couverture dans la presse du groupe (Le Monde Diplomatique, Le Monde, La vie, Télérama) et par une campagne d’affichage dans les points de vente.


Write a comment

Comments: 0